Graphè – colloque 2020

Graphè est un groupe de l’Université d’Artois (Arras) qui depuis 25 ans (1992) s’attache à étudier la Bible et ses influences sur les cultures, les littératures et les arts.
Un colloque est organisé chaque année, prenant pour thème un livre de la Bible ou un personnage. Les colloques donnent lieu à la publication d’Actes dont la liste, riche de 29 volumes, est disponible ici. L’interdisciplinarité des colloques et une perspective résolument diachronique garantissent une lecture ouverte du texte biblique et une véritable attention aux modes d’appropriation et d’interprétation du texte.

Le prochain colloque Graphè se déroulera les 19 et 20 mars 2020 à l’université d’Artois et portera sur les tentations du Christ.

« Le colloque Graphè s’intéresse en 2020 aux tentations que connaît le Christ après son baptême et à l’orée de sa vie publique. L’épisode est rapporté par les évangiles synoptiques (Mc 1,12-13; Mt 4, 1-11; Lc 4, 1-13). Poussé par l’Esprit, Jésus se rend au désert et y séjourne durant quarante jours. Lieu et durée sont emblématiques, en écho vétérotestamentaire à Moïse dans le Sinaï et à Élie marchant vers l’Horeb. Ce n’est pas la question de l’historicité de ces tentations mais leur valeur exemplaire qui sera principalement étudiée lors du colloque. Le Diable lance, en vain, trois défis à Jésus : changer les pierres en pain, se jeter du pinacle du Temple, et se prosterner devant lui afin d’acquérir une royauté universelle. Cette triple mise à l’épreuve a été diversement interprétée. Irénée de Lyon voit dans la récapitulation par le Christ la victoire définitive d’Adam contre le serpent et en souligne la dimension sotériologique. Les Pères de l’Église et la littérature médiévale utilisent surtout l’épisode à des fins catéchétiques, les images pauliniennes de l’Épître aux Éphésiens (Ep 6, 11-17) venant illustrer le combat du chrétien contre les forces du mal. La victoire du Christ est l’exemple à suivrepour l’homme pécheur. Au temps de la Réforme, protestants et catholiques se disputent sur le carême comme période d’épreuves. Dans un chapitre célèbre des Frères Karamazov, Dostoïevski remet en question la victoire du Christ à travers la figure du grand Inquisiteur. Les tentations auxquelles le Christ a résisté hanteront également nombre de saints, dont La Légendedorée de Jacques de Voragine ou La Tentation de saint Antoine de Flaubert rapportent les tribulations les plus fantasmagoriques. Certes, les trois tentations au désert ont une dimension archétypale mais elles ne doivent pas éclipser les autres mises à l’épreuve que Jésus a pu connaître durant son existence terrestre – qu’elles soient narrées dans le Nouveau Testament ou imaginées par les auteurs postérieurs. Luc souligne lui-même que la défaite du diable ne fut que provisoire (Lc 4,13). On pense au roman polémique de Níkos Kazantzákis et à son adaptation cinématographique par Martin Scorsese. Éric-Emmanuel Schmitt s’interroge, pour sa part, sur la véritable nature du tentateur dans son Évangile selon Pilate. Et le film récent de Rodrigo Garcia, Last Days in the Desert, donne à voir un véritable récit d’initiation qui confronte Jésus à une famille en crise. L’iconographie de l’épisode est abondante. Des miniatures des manuscrits à Arcabas, de Botticelli dans la chapelle Sixtine à la solitude de Jésus peinte par Briton Rivière ou Ivan Kramskoï, les différentes phases de la tentation montrent le combat contre un diable polymorphe et le plus souvent hideux. Toujours au regard du texte biblique, dans une perspective diachronique et une démarche interdisciplinaire, les communications porteront sur les récritures littéraires et artistiques que lestentations du Christ ont suscitées dans la culture occidentale au fil des siècles.

Les actes du colloque seront publiés dans le volume 30 de la collection éponyme à l’Artois Presses Université, au printemps 2021. »

Pour tout renseignement, s’adresser à :

Université d’Artois / Maison de la Recherche
colloque GRAPHE ‘Les Tentations du Christ’
9 rue du temple
B.P. 10665
62030 Arras cedex

secrétariat : sophie.declerck@univ-artois.fr

Le programme annoncé est le suivant :

Jeudi 19 mars 2020

9h : Accueil des participants

9h 30 : Ouverture du colloque par Anne-Gaëlle WEBER, vice-présidente déléguée à la recherche (SHS) et Introduction par Jean-Marc VERCRUYSSE, directeur de la collection Graphè.

10h : Camille FOCANT (Université catholique de Louvain, Belgique)

La portée symbolique de la tentation de Jésus au désert dans les trois évangiles synoptiques

11h : pause

11h 15 : Agnès BASTIT-KALINOWSKA (Université de Lorraine)

La lecture des péricopes des tentations par Irénée de Lyon (IIe siècle)

………………..

14h : Anthony GLAISE (Université de Tours)

Faire entrer l’Évangile dans la vie du ch rétien : les tentations du Christ chez Jean Chrysostome

14h 45 : Sylvie LABARRE(Université du Mans)

Les tentations du Christ récrites par les poètes latins tardifs

15h 30 : pause

15h 45 : Barbara FRANZÉ (Université de Lausanne, Suisse)

Art et réforme grégorienne à Zillis. Les tentations du Christ comme image de la victoire sur la simonie

16h 30 : Monica VENTURI DELPORTE (Université Jean Moulin Lyon III)

Le Christ et le diable : représentation d’une lutte éternelle. L’iconographie des tentations du Christ dans l’art italien médiéval et moderne

——————–

Vendredi 20 mars 2020

9h : Christabelle THOUIN-DIEUAIDE (Université de Limoges)

Les tentations du Christ dans la prédication réformée du XVIIe siècle : un sermon de Pierre Du Moulin sur Lc 4, 5-7

9h 45 : Hélène MICHON (Université de Tours)

Les tentations du Christ, à la lumière du Grand Siècle

10h 30 : pause

10h 45 : Vivien YOMBE (Université d’Artois)

La tentation ou l’épreuve du désert chez John Milton : de l’Éden perdu à l’Éden retrouvé

11h 30 : Catherine d’HUMIÈRES (Université Clermont Auvergne)

Les tentations au XXe siècle. La dernière tentation du Christ de Kazantzakis

………………..

14h : Lucie KAENNEL (Zürich, Suisse)

Lorsque le Juif errant, Jean le Baptiste, Dieu et d’autres s’en mêlent… La tentation de Jésus « revue » par Heym, Tünström, Saramago et Crace

14h 45 : Laurence OLIVIER-MESSONNIER (Université de Clermont-Auvergne)

Les tentations du Christ revisitées par Gary Victor : profanation romanesque ou transposition scripturaire dans Je sais quand Dieu vient se promener dans mon jardin ?

15h 30 : pause

15h 45 : Catherine NÉGOVANOVIC (Université de Lorraine, Metz)

Prophylaxie de la tentation dans l’œuvre de Maria Valtorta

16h 30 : Conclusion du colloque.

Parcours concernés : Exégèse ; Art et Bible.
Public : motivé à expert.

Visuel : Tentations du Christ (détail), tapisserie de La Chaise Dieu, entre 1501 et 1518
© jmv
Cet article a été publié dans Expositions et évènements. Ajoutez ce permalien à vos favoris.